samedi 28 janvier 2012

"Promise", sacrée à son tour BEST SELLER 2011 chez Kobo

Après En Série - Journal d'un tueur, c'est au tour de la nouvelle Promise d'apparaître dans la sélection Best Sellers 2011 sur Kobobook.fr !


Une fois n'est pas coutume, et c'est le moindre, je remercie celles et ceux qui ont rendu cela possible !

dimanche 15 janvier 2012

"En Série - Journal d'un tueur", sacré BEST SELLER 2011 chez Kobo

Après la boutique Kindle d'Amazon.fr et Fnac.com, la librairie en ligne Kobobooks.fr liste à son tour En Série - Journal d'un tueur  parmi ses best-sellers de l'année 2011.

Pour la première fois en France, les ventes d'un auteur autoédité rivalisent avec de grands noms de l'édition : En Série - Journal d'un tueur se retrouve ainsi aux côtés de titres comme L'appel de l'ange de Guillaume Musso, La couleur des sentiments de Kathryn Stockett ou L'Hermine était pourpre de Pierre Borromée (Prix du Quai des Orfèvres 2012) dans cette liste des 7 best-sellers 2011 de la librairie numérique de la liseuse Kobo by Fnac qui se serait déjà écoulée en France à plus de 50.000 exemplaires depuis son lancement le 28  novembre 2011, d'après Alexandre Bompart, PDG de la FNAC.


A noter, la nouvelle Promise du même auteur est également dans le Top 10 des best-sellers numériques 2011 de Fnac.com et la nouvelle Petit Ange est depuis plusieurs semaines dans le Top 3 des ventes sur Kindle chez Amazon.fr, s'annonçant à son tour comme une des premiers best-sellers numériques de 2012 en France.

jeudi 5 janvier 2012

Dans la jungle des librairies numériques - Réflexions et observations sur le monde impitoyable des commentaires

Après près de sept mois de pratique, j’ai été parfois amusé, parfois agacé et d’autres fois encore ému par  le petit monde des notations et commentaires sur les librairies numériques. 

J’adore le principe du commentaire client : c’est direct, c’est brut, c’est viscéral, c’est honnête. Du moins souvent. Mais sous le vernis, il y a des petites choses qui étonnent ou font grincer des dents.

J’espère que le commentaire va devenir un réflexe en France, plus qu’il ne l’est pour le moment.
Suivant les portails, j’ai ainsi remarqué de larges différences, ayant je l’avoue passé des heures à décortiquer les avis, commentaires et critiques sur plusieurs sites de vente et pour nombre de produits en tout genre… 

Sur l’iBookstore, par exemple, moins d’un lecteur sur vingt donne une note à ce qu’il lit, du moins d’après ce que j’ai pu voir sur En Série –journal d’un tueur, notamment.

Et grosso-modo, sur 5 lecteurs qui donnent une note, il y en a à peu près un (j'arrondis, virgules obligent) qui se fend d’un commentaire en ligne.

Donc  5% des lecteurs donnent une note. 1% rédige un avis. Si je ne me suis pas planté.

Ce qui est amusant –quoique- et peut-être  découle certainement de l’@nonymat de l’internet, c’est que les mécontents – qui ont tout à fait le droit de l’être - s’expriment bien plus que les lecteurs qui ont apprécié leur achat.

J’ai été étonné par ces derniers, d’ailleurs, qui dans plusieurs cas ont préféré m’exprimer leur ressenti face à En Série directement par e-mail (mon adresse est disponible à la fin du livre). C’est touchant, sympa et ça rend le web plus humain. 

Sur la boutique Kindle d’Amazon, c’est encore plus surprenant. Pour vous donner une idée, sur En Série, le pourcentage de notes et avis est aujourd'hui, en comptant large, de moins de 0,5%. Donc un peu plus de deux fois moins que sur l’iBookstore. La faute en incombe certainement au fait qu’un internaute souhaitant noter un produit doit également rédiger un commentaire. Reste le « J’aime » en un clic… pas beaucoup plus aimé.
Mais au-delà ces petites observations, des pratiques plus embêtantes me gênent furieusement :

- Les faux avis dithyrambiques : Auteurs autoédités aussi bien qu’éditeurs plus « respectables » jouent au jeu en vogue sur les plates-formes américaines, en pondant des rafales de faux avis trop beaux pour être vrais. Certains même passent certainement par des agences qui, comme c’est hélas courant aux USA, rédigent plein de faux commentaires. Amusez-vous à les débusquer, c’est souvent facile : les faux commentateurs ne critiquent QUE des produits du même éditeur en leur donnant la note maximale, leurs avis ne sont pas constructifs, mais redondants voire répétitifs (oui, c'est volontaire, merci). Ne vous laissez pas avoir.

Bon allez, que chaque auteur ou éditeur rédige un avis positif sur son produit, ça lance un peu la machine, c'est de la publicité modérée, c'est de bonne guerre. Mais au delà, c'est déjà plus embêtant et pas très respectueux du lecteur potentiel. Surtout quand on fait fleurir des dizaines d'avis positifs sur un produit dès sa sortie. Voire avant. Si si, J'en ai vu, j'ai des noms, comme dirait l'ami Colucci.

- Les commentaires assassins : Qu’on n’aime pas un livre, c’est normal. Qu’on le dise, c’est bien. Mais faites que ce soit argumenté et judicieux.
Comme l'attestent maintes discussions sur les forums d'auteurs, plus un livre a de succès, plus la proportion d'avis négatifs tend à augmenter. Et plus un livre a de succès, plus ces avis sont méchants. Allez savoir pourquoi. 

Quand le couvert de l’@nonymat tourne à l’insulte stérile, à l’agression aveugle - et pas contre le roman, mais contre un auteur ou un éditeur - ça me révulse. Surtout quand ce n’est pas signé par un vrai lecteur… 

Et oui, car la technique des faux avis positifs a son pendant : certains ne se gênent pas pour poster des commentaires cinglants sur les œuvres de la concurrence. Ça commence à pointer son nez sur les librairies numériques françaises (et anglaises)… et c’est dégueulasse. Ceux d'entre vous que l'anglais n'effraie pas peuvent s'amuser à lire ce petit paragraphe sur Wikipedia, où il est question de ces pratiques, de procès en découlant, etc.

Sur Amazon.com, une option permet aux commentateurs d’afficher s’ils ont effectivement acheté tel ou tel produit. C’est pas trop tôt. Même si ce n’est qu’une option (si le fait qu’un internaute ne signale pas avoir acheté un avis, ça ne signifie pas forcément qu’il ne l’a pas fait : il peut juste préférer ne pas l’indiquer), c’est un pas en avant.  

Sur d’autres plates-formes, on ne peut noter ou commenter un produit que  si on l’a effectivement acheté. 
Ce n’est hélas ni le cas sur l’iBookstore, ni sur Amazon (chez ce dernier, il suffit d’avoir acheté un produit quel qu’il soit pour avoir la possibilité de commenter toute la boutique – ce qui, je vous l’accorde, est un sacré challenge).

J’espère que ces pratiques vont se tasser, ce qui ne peut se faire qu’avec l’aide des sociétés à la tête de ces boutiques numériques. Est-ce leur intérêt ? Absolument, du moins s’ils veulent gagner leurs galons de respectabilité sur le long terme. D’ailleurs, j’en profite pour soulever la question de la vérification des avis, très aléatoires. On a en effet vu des avis négatifs construits et argumentés disparaître du site car les ayants-droits de tel ou tel produit, n’appréciant pas la critique, l’ont « signalée comme abusive ». Pour les critiques insultantes, j’adhère. Pour les avis négatifs, c’est plus gênant…Et il semblerait que certains "vérificateurs" ne s'embêtent pas à jeter un œil sur les commentaires visés, se contentant de les effacer sans distinction.

Aujourd'hui, j'avoue avoir demandé à Amazon.fr non pas d'effacer un commentaire, mais juste d'en modifier l'intitulé. La personne n'avait en effet pas vu que Petit Ange était une nouvelle (c'est pourtant écrit en gros sur la couverture et répété dans le résumé...) et s'est sentie arnaquée, surtout pour le prix abusif de 0.99€). ça donne ça :

1 étoile sur 5
Euh ... Ce n'est pas un livre complet ATTENTION !!!, 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Petit ange (Format Kindle)
 Déçue et piégée ... Je pensais acheter un livre complet et quelle déception il n'en est rien, certes l'histoire est intéressante mais euh pour le prix payé franchement ...

J'ai juste trouvé que l'intitulé était embêtant, laissant penser que Petit Ange n'était qu'un début d'histoire, un roman incomplet, une arnaque. Qu'on se sente lésé, soit. Qu'on le clame, pas de problème. Mais l'intitulé, prêtant certainement involontairement à confusion (j'espère n'arnaquer personne !) aurait mérité plus d'attention. Au mois, l'histoire lui aura plu... M'enfin. Je mettrai à jour cet article lorsque j'aurai la réponse d'Amazon.fr. Promis.

Mise à jour du 06/01/2012 : 
Et ben, ils ont été rapides à répondre chez Amazon, moins de 24 heures. Bravo.
Nous avons pris connaissance de votre demande et avons décidé de supprimer le commentaire en question sur l'ASIN : B006CG42TG (Petit ange).
En effet la mention Nouvelle est clairement indiquée.
Nous vous remercions pour votre coopération.

Désolé pour l'auteur du commentaire qui a donc été purement éradiqué à la Robocop (d'où peut-être le "Nous vous remercions pour votre coopération") et non juste réintitulé comme je l'avais demandé (même si je comprends qu'il ne soit pas forcément judicieux de modifier le texte d'un consommateur).
Petite compensation : votre commentaire restera disponible sur ce blog tout au long de son existence.

Mais cela a aussi confirmé que les modérateurs d'Amazon ont vérifié le bien-fondé de l'avis et de ma demande. c'est rassurant (voir plus haut le paragraphe sur les "Avis signalés comme abusifs"). 

Pour terminer sur le secteur qui m’intéresse plus particulièrement, l’ebook bien sûr, je le dis et le répète bien haut (d'ailleurs, je l'écris en gros, en gras et souligné pour le coup. Imaginez qu'en plus, ça clignote) : Téléchargez toujours des extraits gratuits avant d’acheter. C’est possible sur la plupart des plates-formes (et si votre préférée ne le fait pas, vous pouvez installer sur votre ordinateur ou votre tablette l’application d’une autre librairie en ligne – comme celle d’Amazon, juste pour télécharger cet extrait gratuit).

 Ça peut vous éviter de mauvaises surprises…Par exemple, acheter une nouvelle en pensant  acquérir un gros pavé.

dimanche 1 janvier 2012

Excellente année 2012 !

Tous mes vœux, à vous tous, pour cette nouvelle année.

Et ayant comme tout le monde de bonnes résolutions à prendre, je vous promets d'essayer de terminer le roman "L....." (encore trop tôt pour vous en donner le titre) avant 2013.

Encore bonne année à tous et une fois n'est pas coutume, je tiens à vous remercier encore pour l'accueil que vous avez porté à En Série - Journal d'un tueur, Promise et Petit ange. De tout cœur.